top of page
Couverture du livre numérique "Pistes, fleuves et jungles"

Pistes, fleuves et jungles. A travers l'Indochine et les pays voisins
Récit
Raymond Recouly

Collection Récits
Format Kindle
Taille du fichier 635 Ko

Pagination 211 pages

Langue Français

Date de publication 14 février 2021

Edition d'origine Pistes, fleuves et jungles. A travers l'Indochine et les pays voisins - Paris : Editions de France, 1932

Portrait Raymond Recouly (Photographie)

Journaliste, reporter et correspondant de guerre, Raymond Recouly (1876-1950) collabora au journal Le Temps, à l’Illustration et à la Revue de France. Lors de la Première guerre mondiale, il fut envoyé sur le front français puis russe avant de devenir officier d’ordonnance du gouverneur général de l’Algérie. Il publia une série d’ouvrages sur la guerre ainsi que des études politiques sur l’Angleterre, l’Allemagne, la Hongrie et l’Italie. Publié en 1932, Pistes, fleuves et jungles est un reportage qu’il fit dans les pays de l’Indochine française et dans la plupart de ses pays voisins.

Extrait
 

« Battant pavillon du vice-amiral Herr, commandant en chef notre escadre d’Extrême-Orient, le croiseur cuirassé Waldeck-Rousseau, qui nous ramène des Philippines, s’engage à bonne vitesse, à travers les chenaux et les méandres de cette forêt marine, de cette Polynésie fantastique, une des merveilles du monde, qui s’appelle la baie d’Along.
L’énorme masse pesante du navire, avec ses ponts superposés, ses canons, ses tourelles, sa quintuple cheminée, comment réussira-t-elle à trouver, sans s’accrocher, un passage dans cet enchevêtrement d’îlots et de rochers, qui ne laissent entre eux aucune place, aucun intervalle, semble-t-il ?
Mais, à mesure qu’on approche, le chenal, bien qu’il soit très étroit, très zigzagant, se découvre, dans lequel le puissant bateau, conduit par des mains expertes s’engage audacieusement.
Il est quatre heures de l’après-midi : un soleil éclatant fait resplendir les rocs aux formes étranges, les pointes déchiquetées auxquelles s’accroche la chevelure sombre des pins, les anses, les criques, les sommets surplombant des eaux limpides et profondes.
Féerie harmonieuse du ciel, des rochers et des eaux, en aucun autre endroit du monde, elle ne s’épanouit avec une aussi grande plénitude de tons, une richesse d’effets, une fantaisie luxuriante et capricieuse.
Tout est agencé, combiné, pour produire sur les yeux, sur l’esprit, une impression si vive, si forte, que cette excitation persistante et renouvelée finit par émousser votre vision, tarir votre source d’admiration et d’étonnement. »

Edition originale

Couverture du livre "Pistes, fleuves et jungles"

Pistes, fleuves et jungles.

A travers l'Indochine et les pays voisins

Paris : Editions de France, 1932
371 p.

Portrait de l'auteur

Portrait Raymond Recouly (dessin)
Auteur

Né dans l’Hérault, Raymond Recouly (1876-1950) fit des études de Lettres à Paris où il devint Président de l’Association générale des étudiants. Au sortir de ses études, il obtint une bourse de voyage du Tour du monde de la Fondation Albert Kahn qui lui permit de découvrir le monde durant trois années. À son retour, il entra à la rédaction du journal Le Temps et devint correspondant de guerre au Maroc, puis en Mandchourie, pendant la guerre russo-japonaise (1904-1905). De 1906 à 1908, il fut envoyé spécial du Temps à Londres puis nommé – à la fin de sa mission – rédacteur politique.

De 1908 à 1914, il effectua de nombreux voyages en Europe et en Orient et collabora à L’Illustration, avant d’être mobilisé sur le front français, jusqu’en 1916, puis sur le front russe, jusqu’en 1917. De retour en France, il devint officier d’ordonnance du gouverneur général de l’Algérie, puis fonda avec Marcel Prévost la Revue de France, sous la direction d’Horace de Carbuccia. De 1920 et 1930, il donna de nombreuses conférences à travers le monde, publia une série d’ouvrages sur la guerre ainsi que des études politiques sur l’Angleterre, l’Allemagne, la Hongrie et l’Italie.
Voyageur infatigable, il publia en 1932 Pistes, fleuves et jungles : récit d’un voyage qui le mena tour à tour dans les pays de l’Indochine française (à l’exception du Laos) et dans la plupart de ses pays voisins (Siam, Chine, Malaisie, Philippines). Reportage haut en couleurs, ce texte rend un hommage appuyé à la geste française en Indochine, à la douceur de vivre qui y régna, à la beauté des femmes asiatiques, aux splendeurs d’Angkor ou encore aux plaisirs des chasses indochinoises ; mais en observateur averti des évolutions de son époque, Raymond Recouly décrit un monde qui s’ébrèche et se fissure : une société secouée par les crises économiques, où les inégalités se creusent entre riches colons et populations autochtones asservies, ouvrant peu à peu la voie aux aspirations révolutionnaires et nationalistes attisées patiemment par la Chine voisine…

Autres œuvres "exotiques" de l'auteur

Liens externes

Couverture du livre "L'Amérique pauvre"
Couverture du livre "Chez les moujiks en capote grise"

[Texte imprimé]

Dix mois de guerre en Mandchourie : impressions d'un témoin

Paris : Félix Juven, 1905
340 p.

[Texte imprimé]

Itinéraires algériens

Paris : Office du gouvernement général de l'Algérie, 1922
76 p.

[Texte imprimé]

L'Amérique pauvre

Paris : Éditions de France, 1933

374 p.

[Texte imprimé]

Chez les moujiks en capote grise : souvenirs de guerre et de révolution en Russie

Paris : Éditions de France, 1942
307 p.

[Site web]

Bibliothèque nationale de France

Raymond Recouly (1876-1950)

bottom of page